Retour aux actualités précédentes
Publié le 26 - 10 - 2020

    Reportées, les élections TPE se tiendront du 22 mars au 4 avril 2021

    Initialement programmé du 25 janvier au 7 février, le scrutin a été reporté de quelques semaines en raison de la crise sanitaire.

    Les élections professionnelles dans les Très petites entreprises (TPE) se tiendront finalement du 22 mars au 4 avril 2021, a annoncé lundi la Direction générale du travail (DGT). En cause : la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 qui perturbe fortement l'organisation d’un scrutin qui avait déjà été reprogrammé du 25 janvier au 7 février alors qu’il était prévu, à l’origine, du 23 novembre au 6 décembre.

    Entrant dans le cadre de la mesure d’audience de la représentativité syndicale, ces élections concernent plus de 4 millions de salariés travaillant dans des entreprises de moins de 11 salariés, qui ne disposent pas de conseil social et économique (CSE). Les électeurs seront appelés à voter en faveur de l’organisation syndicale qui les représentera dans les négociations de branches et interprofessionnelles, les commissions paritaires régionales interprofessionnelles ainsi qu’aux prud’hommes.

    Fortement mobilisée, la CFE-CGC a récemment lancé sa campagne en faveur des salariés des TPE. « Les TPE constituent en effet la base de tout le système économique : si elles vont mal, les petites et moyennes entreprises (PME) et les grandes sociétés souffrent également, rappelle Gilles Lécuelle, secrétaire national CFE-CGC en charge du dialogue social et de la représentativité. Les TPE et leurs salariés sont au cœur de la vie des citoyens. Il faut donc être aux petits soins avec ce tissu économique, au contraire de la logique actuelle de réduction des coûts et de pression sur les petits maillons de la chaîne de valeur qui anime les grands donneurs d’ordres. »