Retour aux actualités précédentes
Publié le 24 - 06 - 2019

    Action Logement: la CFE-CGC appelle à une gestion paritaire exemplaire

    La décision précipitée et injustifiée de se séparer des directeurs généraux d’Action Logement Groupe (ALG) et d’Action Logement Services (ALS) met Action Logement en grande difficulté.

    Pour la CFE-CGC qui s’est opposée à cette décision, tant sur le fond que sur la forme, celle-ci ouvre une période d’incertitudes pour Action Logement qui fait pourtant face à de nombreux défis pour répondre aux besoins des salariés de notre pays en matière de logement.

    La CFE-CGC dénonce une décision qui fragilise le projet fédérateur et la stabilité dont Action Logement et ses salariés ont plus que jamais besoin. Avec 3 présidents et 3 directeurs généraux en à peine deux ans et demi, ALS est de nouveau déstabilisé alors qu’elle est en première ligne pour répondre aux besoins de logement des salariés.

    Cela fait maintenant plusieurs mois que la CFE-CGC a pris ses responsabilités en dénonçant des décisions qui éloignent Action Logement de son objet social et en refusant la fuite en avant dans de nouveaux projets mal conçus, mal ficelés et donc difficiles à mettre en œuvre.

    Ardent défenseur du paritarisme, la CFE-CGC rappelle que le pilotage d’un groupe paritaire de 18 000 collaborateurs, de plus de 80 Mds€ de bilan, de près d’un million de logements et gérant des fonds publics doit appliquer les meilleures pratiques de gouvernance. C’est dans cette logique et parce qu’elle est convaincue que le paritarisme exige éthique et professionnalisme que la CFE-CGC a engagé ses administrateurs d’Action Logement dans le processus de certification de l’Institut Français des Administrateurs.

    La priorité du groupe Action Logement doit être de stabiliser son organisation et de donner à ses salariés les moyens de lever les dernières difficultés opérationnelles liées à la constitution d’un groupe aussi important que nouveau, et d’être au rendez-vous de l’exemplarité sociale et managériale que les partenaires sociaux avaient exigée dès 2015. Avec la mobilisation des salariés autour d’un délit d’entrave, l’urgence est aussi au rétablissement d’un dialogue social de qualité au sein de ce groupe… paritaire !

    Parce qu’en 2015, le paritarisme de gestion a su faire la preuve avec Action Logement de sa capacité à se réformer, il doit maintenant faire de l’exemplarité de sa gouvernance et de l’éthique ses priorités. C’est ce combat que la CFE-CGC veut poursuivre et dans lequel elle appelle les partenaires sociaux à s’inscrire !

    Contact presse CFE-CGC – Pierre JAN : 06 32 05 69 02 – pierre.jan@cfecgc.fr